Focus sur le dispositif spécifique l’EPAAST

Le 4 juin dernier, Chrystel Plénet, de la société E.T. ERGONOMIE, prestataire référencé pour la région Auvergne-Rhône-Alpes pour intervenir dans le cadre des EPAAST, présentait aux employeurs conventionnés de la région ce dispositif d’appui pour l’intégration et le maintien dans l’emploi des agents en situation de handicap.

A quoi servent les EPAAST ?
Les Etudes Préalables à l’Adaptation et à l’Aménagement des Situations de Handicap sont des études ergonomiques financées par le FIPHFP. Elles ont pour objectif d’aider les employeurs à identifier les situations de handicap d’un agent et à trouver les solutions les plus pragmatiques et efficientes pour compenser la déficience motrice, sensorielle, psychique … Elles sont mobilisées pour des situations complexes pour lesquelles
• peu ou pas de solutions sont possibles au premier abord ;
• des doutes préexistent sur la faisabilité du maintien dans l’emploi ;
• la consolidation de l’insertion est nécessaire en prévoyant des aménagements spécifiques ;
• les enjeux humains sont forts (polyhandicap, situation conflictuelle, risque d’inaptitude …).

Quelles sont les grandes étapes d’une EPAAST ?
L’étude se déroule en 3 étapes :
• Préciser les caractéristiques de l’agent : capacités, incapacités et limitations fonctionnelles pour permettre des points de vue partager avec tous les acteurs du projet d’insertion ou de maintien dans l’emploi ;
• Analyser les activités de travail du point de vue de la déficience et repérer les situations handicapantes ;
• Rechercher des solutions de compensation des situations handicapantes : solutions raisonnables et cohérentes au regard des exigences humaines, techniques, organisationnelles et financières.

Après une réunion de lancement organisée avec toutes les personnes déterminantes de la démarche (référent handicap, agent, responsable, direction, élu, médecin de prévention, préventeur), l’analyse consiste à :
• observer les situations de travail de l’agent sur son lieu de travail et dans certains cas à faire des mesures (poids, force, distances …),
• mettre en cohérence toutes les données recueillies pour comprendre les limitations, et prioriser les pistes de solutions
• proposer les bonnes mesures de compensation en collaboration étroite avec l’agent, son responsable et le collectif de travail : solutions techniques, organisationnelles, spatiales, bonnes pratiques …
• tester des solutions en situation réelle de travail toutes les fois que cela est nécessaire et possible
• consulter des fournisseurs pour l’élaboration des devis pour les solutions techniques
• valider le plan d’action et les priorités de mise en œuvre avec tous les acteurs
• définir un plan de financement pour la prise en charge des coûts au regard des règles définies par le financeur.

Combien dure en moyenne un accompagnement ?
A compter du signalement, l’étude dure en moyenne 3 mois : 1 mois entre la première rencontre / les observations de la situation de travail et la réunion de restitution du diagnostic et des pistes d’action, et environ 2 mois pour la consultation des fournisseurs, la mise à disposition du matériel de prêt par les fournisseurs et l’élaboration des devis. A noter que la durée est également dépendante du niveau de complexité des solutions envisagées, des éventuels arrêts de travail de l’agent, des circuits de prise de décision au sein de la collectivité, et de la disponibilité de tous les acteurs décideurs des actions à engager pour la compensation du handicap.

Quels sont les profils des intervenants ?
Tous les intervenants sont ergonomes, IPRP (Intervenants en Prévention des Risques Professionnels) et présentent une double compétence en fonction des spécificités de l’étude : Psychologue du Travail pour les situations avec des troubles DYS ou les déficiences psychiques, Ergothérapeute pour les situations de lourd handicap moteur, Physiologistes du Travail pour les situations nécessitant des mesures d’ambiances physiques de travail comme le bruit, la lumière ou les ondes électromagnétiques.

Comment mobiliser les EPAAST ?
Les EPAAST ne peuvent se réalisées que sur prescription. La prescription est établie par l’Organisme de Placement Spécialisé ou un Centre de Gestion ayant conventionné avec le FIPHFP. Elle peut également être effectuée par la Délégation Régionale de l’AGEFIPH, à la demande d’un employeur public ayant conventionné avec le FIPHFP. La prescription faite par le prescripteur est adressée à l’AGEFIPH, via la fiche de prescription renseignée. L’AGEFIPH valide la demande et la renvoie au prescripteur qui la transmet en dernier lieu au prestataire E.T. ERGONOMIE. La prise en charge est alors confirmée sous 48 heures et un premier rendez-vous est organisé dans les meilleurs délais pour tous les acteurs (collectivité, médecin de prévention et ergonome).
Nous rappelons que les EPAAST nécessitent en premier lieu un avis du Médecin de Prévention sur le besoin d’une étude de poste et sur les restrictions d’aptitude de l’agent concerné.

Contact :
Chrystel PLENET
Ergonome Consultante, IPRP
E.T. ERGONOMIE
6 place du 8 mai 1945, 69670 Vaugneray, France
Tél: 04.72.59.11.40
mail : ch-plenet@etergonomie.com